Transdev Bassin d’Arcachon et Hubup

Publié le 7 novembre 2023
Arcachon
Aujourd’hui, nous donnons la parole à Marion Valery, Responsable d’exploitation chez Transdev Bassin d’Arcachon.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre organisation ?

Je suis Marion Valery, responsable d’exploitation chez Transdev Bassin d’Arcachon. Nous sommes une entreprise de transport urbain sur la communauté d’agglomération du Sud Bassin d’Arcachon qui englobe cinq communes différentes. Nous nous occupons de l’activité urbaine avec une grosse saisonnalité.

Observez-vous un réel changement de l’activité entre l’été et le reste de l’année ?

Oui, alors cette année encore plus, puisqu’en fait, le contrat se terminait en décembre 2021 et nous avons remporté le nouveau marché à partir du 1er janvier 2022 pour une durée de sept ans.

Dans ce nouveau marché, il était prévu donc une augmentation de l’offre et du coût des effectifs. Nous avions six mois pour nous préparer et à partir du 4 juillet 2022, le lancement était réel avec de nouvelles lignes et avec l’offre supplémentaire.

Cette année, avec le nouveau marché, nous avions un besoin plus important de personnel pour l’activité saisonnière.

Est-ce cette conjoncture qui vous a poussé à ressentir le besoin d’un outil d’aide à la formation ?

En fait, nous vous avons sollicité car nous avons quasiment doublé nos effectifs pour l’été. Et ensuite, par rapport au nouveau réseau, toutes les lignes ont changé, donc elles ont été remodelées, coupées. C’est pour cela que nous avons privilégié le GPS Flexnav, tout simplement pour gagner du temps en formation et en reconnaissance d’itinéraires.

Avez-vous observé des pics d’utilisation de l’outil ? en début de saison ?

L’outil a été utilisé un peu tout le temps déjà par les nouveaux conducteurs et aussi par ceux qui étaient déjà en place chez nous puisque toutes les lignes ont changé. Même s’ils connaissent bien le territoire, nous avons quand même passé dix nouvelles lignes et c’est vrai qu’il y avait un côté rassurant dans l’utilisation de la tablette GPS, soit pour suivre réellement, soit juste pour se rassurer et être sûr de rester sur le bon parcours.

Comment se sont passés l’intégration et l’apprentissage de l’outil tant auprès des exploitants que des conducteurs ?

C’était un soulagement pour eux ! Nous avions prévu une formation en ligne, formé des conducteurs formateurs qui eux, ont formé leurs collègues.

On ne peut pas retenir les dix lignes en quelques jours comme ça et tout connaître par coeur, même si on connaît le territoire.

L’outil venait en appui et ils ont été bien rassurés avec une utilisation sur toute la période. Même pour nous au niveau de l’exploitation, l’intégration de nouveaux conducteurs a été facilitée avec moins d’erreurs pendant la course. Chaque conducteur est polyvalent car ils ne sont pas affectés à une ligne; et qui dit polyvalence dit forcément erreurs. Donc même nous, à l’exploitation, avec un lancement de réseau, les erreurs étaient minimes et nous gagnons du temps pour nous consacrer à d’autres tâches.

Par extension, le côté rassurant a entraîné une baisse d’accidentologie ?

Exactement ! Quand un nouveau conducteur arrive dans l’exploitation, le niveau de stress est souvent très élevé « Est-ce que je connais mon parcours ? », « Comment je vais gérer mes clients ? » et « Comment je vais gérer les aléas de la circulation ? ». En plus, en été, sur le Bassin d’Arcachon, la circulation est très dense avec un gros problème de stationnement et les zones accidentogènes deviennent plus nombreuses. Donc le fait de leur retirer un des facteurs stress au sujet de la reconnaissance de ligne grâce à Flexnav, ils peuvent se concentrer davantage sur la route et la clientèle. Et ça, nous l’avons vu au niveau de l’accidentologie où les taux étaient bas.

Et en termes de chiffres, combien de conducteurs avez-vous à l’année et combien de conducteurs pendant la période estivale ?

Cet été, nous avions 80 conducteurs, alors qu’avant la mise en place du nouveau réseau, nous étions à 47.

Selon vous, le déploiement a-t-il été suffisamment facile et rapide ? Avez-vous des pistes d’améliorations à nous suggérer ?

Nous avons eu quelques bugs au niveau des tablettes en elles-mêmes mais pas forcément des problèmes liés au logiciel. Sinon non, le fait de créer des lignes, c’est assez rapide. Le fait de pouvoir mettre des déviations, c’est super. La prise en main est plutôt facile. Même sur la prise en main de l’outil, en deux ou trois minutes, c’est fait !

Ah oui, et l’intégration des batteries externes aux boîtiers est vraiment un plus car nos véhicules ne sont pas tous équipés de port USB donc l’autonomie est suffisante pour la journée.

Certains étaient-ils réticents à l’idée de l’intégration d’outils digitaux ?

En général, les personnes réticentes aux changements sont aussi celles qui l’ont été pour la mise en place du nouveau réseau. Cela dit, le fait que l’on propose une aide digitale, était plus vu comme un soulagement tant pour les nouveaux conducteurs que pour les conducteurs polyvalents déjà intégrés. Dès qu’ils ont un doute, ils prennent le GPS pour se rassurer.

Comment s’est passé l’accompagnement pour la location ? Avons-nous été suffisamment à l’écoute ?

Oui, très bien. Vous avez été réactifs lorsque nous avions des questions. Au niveau de la logistique et de l’accompagnement, je n’ai rien à dire.

Auriez-vous des pistes d’amélioration, des éléments que vous aimeriez voir prochainement dans le produit ?

Non. Pour l’instant, c’est assez complet.

Et si vous deviez décrire Flexnav en trois mots ?

Le côté rassurant pour le conducteur en premier lieu. Gros gain de temps pour nous qui devient financier puisque nous avons économisé les formations en les raccourcissant quand nous avons appris que nous allions avoir les GPS. Sans les GPS, il aurait vraiment fallu insister sur certaines lignes pour être sûr que ce soit bien intégré donc financièrement, on s’y retrouve. Les conducteurs s’y retrouvent aussi parce que c’est une réelle aide et c’est simple et intuitif.

Je suis persuadée que ça nous a beaucoup aidé pour le lancement du nouveau réseau et dans l’exploitation au quotidien.