La CTY et Hubup : vers une stratégie de digitalisation

Publié le 7 novembre 2023
CTY
La CTY et Hubup : vers une stratégie de digitalisation. Nous donnons la parole à Alexandre Galvez, Directeur de la CTY (Compagnie des Transports Yonnais), exploitant le réseau Impulsyon à La Roche-sur-Yon.

Pour quelles raisons la CTY s’est-elle orientée vers une stratégie digitale et d’innovations ?

Nous avons pris le parti de nous orienter vers une stratégie digitale et d’innovations via la dématérialisation de nos communications et de nos outils car elle nous permet d’être en adéquation avec notre organisation, pour qu’elle fonctionne au mieux. Aujourd’hui, nous devons être de plus en plus adaptables, flexibles, réactifs, faire en sorte que l’information soit transmise le plus facilement et efficacement possible.

Globalement, le digital nous permet de faire ce que l’on fait aujourd’hui avec une certaine agilité. Finalement, c’est presque devenu un pré-requis pour pouvoir répondre aux enjeux que nous avons en local et répondre aux besoins de l’agglomération, de nos clients et du territoire.

J’imagine que le digital prend de plus en plus de place au sein des organisations. Vous confirmez ?

Oui, complètement ! D’un point de vue général, tout va très vite avec la digitalisation, par exemple, les remontées, les demandes de la part des usagers finaux qui remontent aux techniciens de l’agglomération, aux élus… Avec la rapidité des données, nous devons faire en sorte que les conducteurs soient opérationnels sur ces nouveaux services, itinéraires et horaires.

In fine,  la stratégie digitale est au service du public.

Quelles problématiques vous ont finalement poussé à utiliser notre GPS de formation, Flexnav ?

Chez nous à la CTY, notre force est la polyvalence de nos conducteurs. En effet, ils connaissent tous l’intégralité des lignes du réseau, à savoir 21 lignes et donc 21 itinéraires différents. La polyvalence a pour conséquence la réduction de leur routine et donc l’amélioration de leur attention et la réduction du taux d’accidentologie.

Ce cercle vertueux nous permet d’attirer certains conducteurs qui sont aujourd’hui dans des réseaux différents dans lesquels ils sont affectés à une seule et même ligne.

L’attrait de nouveaux conducteurs pour notre réseau engendre aussi la contrainte de formation. Par conséquent, il est nécessaire de bien former l’ensemble de nos conducteurs et bien les tenir informés des éventuelles déviations et petits changements d’itinéraires pour éviter des loupés aux lourdes conséquences.

Nous avons donc décidé de mettre en place Flexnav pour résoudre cette problématique. Aujourd’hui, nous l’utilisons tant pour la formation de nouveaux conducteurs que pour les déviations parfois complexes. De fait, Flexnav nous a permis d’avoir les outils en main pour être les plus flexibles et adaptables possibles pour éviter tout problème lié à la qualité de nos services.

En d’autres termes, les itinéraires sont respectés ce qui est gage de qualité pour nous.

Vous avez donc souvent des cas des déviations et donc une utilisation régulière de Flexnav ?

Sur les 21 lignes de notre réseau, nous avons toujours deux ou trois lignes déviées. Certains conducteurs n’ont pas besoin de l’outil puisqu’ils connaissent très bien la ville et le réseau mais d’autres sont rassurés à l’idée de pouvoir être accompagnés par la tablette.

L’outil est assez complet car nous y avons intégré les services commerciaux mais aussi les Hauts-le-pied et toutes les déviations. Certains de nos conducteurs constatent et mémorisent la déviation avant la prise de service sur la tablette et l’emportent pas pendant leur service. Aussi, il nous permet de montrer à notre autorité, les déviations enregistrées et le nombre de kilomètres supplémentaires enregistrés.

C’est un outil qui nous sert au quotidien.

Le côté rassurant est donc mis en avant pour les 3 parties : vous, votre autorité organisatrice et vos conducteurs ?

Exactement et ce qui est intéressant aussi, c’est que nous n’avons pas de turnover chez nous, et pour autant nous utilisons encore Flexnav au quotidien.

Comment avez-vous perçu l’intégration de l’outil, que ce soit au niveau de l’exploitation et au niveau des conducteurs ?

Au sein de l’exploitation, l’outil a été très bien perçu et intégré par les agents de maîtrise et les encadrants. On voit en Flexnav un vrai support au quotidien. D’un côté, l’outil professionnalise et de l’autre, il rassure les différents conducteurs et finalement, entraîne une réduction des conflits potentiels.

Les conducteurs ont tous les outils pour être sereins et rassurés lors de leur prise de service. Aujourd’hui, le constat que l’on peut faire est que nous serions incapables de faire sans tant l’outil est devenu indispensable pour nous.

C’est un outil qui nous permet à date, de réussir à maintenir cette polyvalence complète de tous les conducteurs sur l’ensemble des lignes. Plus les conducteurs sont polyvalents, plus nous pouvons optimiser notre gestion des ressources humaines avec les emplois ressources, ce qui nous permet, in fine, d’équilibrer au mieux l’activité au quotidien.

Constatez-vous une amélioration de qualité de service depuis l’utilisation de Flexnav ?

Oui, tout à fait ! Une meilleure qualité de service, une baisse du taux d’accidentologie et j’ai même presque envie de dire le mot productivité ! Parce qu’en fait, globalement, nous perdons moins d’heures improductives ; c’est-à-dire que même à l’époque où nous devions envoyer un tuteur seconder un nouveau conducteur, aujourd’hui, le nouveau conducteur est complètement autonome.

Est-ce que la prise en main a été suffisamment simple pour vous et pour les conducteurs ?

Globalement, les encadrants ont été formés très rapidement par Camille DEAU. Ils ont pris en main l’outil, ont entré l’ensemble des itinéraires classiques des lignes, les Hauts-le-pied et les déviations en cours. Maintenant, ils ont juste à maintenir l’application à jour.

Et pour les conducteurs, nous leur expliquons les fonctionnalités de l’outil avant la prise de service et en 5 minutes, la prise en main est faite. Tout est intuitif et facile d’utilisation. Aujourd’hui, côté exploitation, nous devons seulement faire attention à ce que les tablettes soient à jour et chargées.

Concernant Inlink, notre solution digitale de communication interne, voyez-vous toujours la nécessité de l’outil depuis la mise en place en 2019 ?

En moyenne, nous sommes à deux, voire trois notes informations par jour pour informer nos salariés des nouveautés sur le réseau car nous sommes une entreprise qui se veut dynamique, en lien aussi avec le dynamisme du territoire et pour être dynamique, il faut communiquer efficacement.

Depuis la mise en place d’Inlink, nous avons constaté que le panneau d’affichage à l’ancienne avec les notes de service est devenu accessoire et en parallèle, Inlink est devenu central ; c’est le réflexe pour tout le monde et c’est ce qui nous permet d’être sûr que l’information ait bien été transmise.

Aujourd’hui, plus de 95% de nos effectifs sont connectés à Inlink pour retrouver l’information, ils y ont accès à tout moment et où qu’ils soient sur leur smartphone. Les conducteurs perdent moins de temps au dépôt. Ça nous permet de maintenir et renforcer les liens avec les salariés. Nous mettons aussi à jour notre base documentaire digitale sur l’outil à destination de l’ensemble des salariés, par exemple le livret professionnel conducteur, le règlement intérieur etc.

En termes de communication, nos pratiques ont évolué et Inlink nous a permis d’être plus réactifs. Nous pouvons récupérer des informations dans les documents mais aussi faire des demandes aux salariés pour du ponctuel et les salariés peuvent nous faire des demandes grâce à des formulaires internes.

Aujourd’hui, Inlink est garant de la qualité de notre communication en interne.

Vous retenez donc le gain de temps et une meilleure transmission de l’information grâce à notre outil. Est-ce bien cela ?

Tout à fait. Aujourd’hui, sur une journée de 7 heures, les conducteurs passent très peu de temps au dépôt grâce à l’application qui leur permet d’avoir accès à l’information en amont ou sur leur temps de pause aux terminus de ligne. Toutes les demandes particulières sont également traitées via l’application ce qui permet de tout centraliser sur cette base digitale.

95% de vos effectifs utilisent Inlink. Pour quelles raisons, les 5% restants ne l’utilisent pas ?

Tout simplement parce que ce sont des salariés qui n’ont pas de téléphone et n’en veulent pas.

Donc vous espérez les 100% d’utilisation ?

Oui, car Inlink fait aujourd’hui partie de notre parcours d’intégration. Un nouveau salarié arrive, nous lui créons son compte utilisateur et nous lui montrons les fonctionnalités. Au final, la consultation sur l’outil devient un automatisme.

Dernière question, Si vous deviez décrire Flexnav en 3 mots, quels seraient-ils ?

En premier ? Ergonomique car il est très facile d’utilisation tant pour les encadrants que pour les conducteurs.

Ensuite, Efficace car nous pouvons nous concentrer sur d’autres sujets et apporter de l’efficacité à l’organisation. Je dirais aussi qu’il crée du lien comme Inlink car l’information est mieux relayée à tous les acteurs de l’exploitation.

De la même manière, nous pourrions ajouter le fait que nous avons un ROI très intéressant et rapide car nous sommes plus efficaces et donc nous économisons des moyens humains, même pour une petite structure comme la nôtre.